Votre trousse de beauté isotherme offerte dès l'achat de 3 produits. Livraison uniquement sur Paris et Ile de France pour le moment. Mais restez informés !

icon close sidebar
Search
Generic filters
icon close sidebar

Panier

0 articles

Votre panier est actuellement vide.

Retour à la boutique

passer commande

En tête à tête avec Thierry VITRY: Producteur de curcuma « Le Domaine de Picasso » à la Plaine des Grègues

Qui êtes vous Thierry VITRY ?

J’ai 46 ans, et je suis un agriculteur extraterrestre ! En effet, je me rends compte que je n’aime pas faire comme tout le monde, j’aime me différencier, d’où le nom de ma structure « Le Domaine de Picasso ». Quand on regarde un tableau de Picasso, ça ne ressemble à aucun autre peintre, et les toiles de Picasso sont reconnaissables parmi 1000 autres. Chaque détail a son importance, et l’œuvre change selon l’angle de vue. La valeur de Picasso et de ses œuvres vient de cette différenciation assumée, et de sa passion. Ca va sembler certainement sembler un peu prétentieux, mais je me reconnais dans ces valeurs. Sur ma manière de penser, de cultiver, et de partager ma passion, je me sens différent.

 

J’ai repris l’exploitation familiale, dans le petit village de la Plaine des Grègues, il y a une dizaine d’années, et j’ai tout de suite imprimé ma marque, imposé mon style, notamment en convertissant toute l’exploitation en agriculture biologique.

 

Aujourd’hui, je produis du curcuma bio à destination de la cuisine, et également à vocation médicinale et cosmétique.

 

J’utilise une variété d’antan, que cultivaient nos ancêtres, et qui a une couleur et un goût exceptionnels, qu’on ne retrouve pas dans les autres variétés cultivées par mes collègues.

 

Vous voyez, même sur le type de curcuma que je cultive je n’aime pas faire comme les autres!

Pourquoi la culture du curcuma s’est imposée à vous comme une évidence ?

La culture du curcuma s’est imposée à moi comme une évidence car c’est mon histoire familiale et l’histoire de mon village ! Vous savez, le petite Village de la Plaine des Grègues doit sa renommée à la culture du curcuma. Chez nous, on pense que cette plante est un don du ciel, et que c’est le ciel lui-même qui a choisi la Plaine des Grègues pour faire pousser cet or jaune que tout le monde nous envie.

 

Je suis né dans le curcuma !

 

Alors quand j’ai eu la chance de pouvoir à mon tour valoriser les terres familiales et apporter ma pierre à l’histoire familiale, je l’ai vécu comme une chance. Mais j’ai voulu y apporter mes valeurs, mes convictions notamment quant au mode de production en agriculture biologique.

Qu’est-ce qui fait pour vous la spécificité du curcuma de la Réunion et de la Plaine des Grègues en particulier ?

La terre, le climat, le savoir-faire…en un mot le terroir ! En effet, le terroir joue énormément sur la qualité du produit final.

 

Le curcuma de la Plaine des Grègues est connu et reconnu depuis toujours. Souvent imité, jamais égalé !

Quels sont ses bienfaits reconnus ?

Le curcuma est connu pour être un puissant antioxydant. Il régénère les cellules, possède des vertus antiinflammatoires.

 

Pour moi c’est vraiment la plante aux mille vertus ! D’ailleurs la poudre de curcuma est particulièrement conseillée aux sportifs, aux personnes âgées et aux personnes souffrant d’inflammations chroniques.

 

Et bien sûr, le curcuma est un trésor de notre gastronomie réunionnaise ! Sans lui, notre renommée culinaire ne serait pas la même.

Qu’est-ce qui fait la qualité de votre production de curcuma ?

La qualité de mon curcuma vient de plusieurs éléments :

  • Le choix de la souche : comme je vous l’indiquais, j’ai choisi de cultiver une souche de curcuma traditionnelle, qui a une teneur en curcumine très élevée, et qui a des caractéristiques organoleptiques exceptionnelles
  • Le choix du mode de culture: là encore, le choix que j’ai fait de produire mon curcuma en agriculture biologique, et d’avoir une certification bio, garantit la qualité de mon produit. Je n’utilise aucun pesticide, ni aucun engrais. J’estime que mes plants de curcuma n’ont besoin de rien d’autre que l’eau de la pluie, le soleil de la Réunion, et la passion du producteur. La nature fait très bien les choses vous savez, et il faut que nous restions humbles sur ce que nous, producteurs, apportons comme valeur ajoutée. Je considère que mon rôle est de sublimer la nature, pas de la remplacer.
  • Le choix du mode de séchage : c’est une étape fondamentale dans la transformation du curcuma. Traditionnellement, nous faisons sécher le curcuma au soleil, sur les toits des maisons. Mais la curcumine est très sensible à la lumière et à la chaleur. Alors pour ma part je fais sécher mon curcuma à usage médicinal et cosmétique sous une serre de séchage. Et actuellement, je suis également en train d’expérimenter un séchoir à énergie solaire. Mais je crois que nous en reparlerons un peu plus tard !

Voilà, ce sont tous ces choix qui font que mon curcuma est d’une qualité exceptionnelle, et j’en suis fier !

Pourquoi avez-vous choisi de cultiver en bio ?

Pour moi la culture biologique était une évidence. On ne peut pas valoriser les produits de la nature sans respecter la nature elle-même.

 

Cette racine est une plante médicinale, avec des vertus extraordinaires pour la santé. Il était inimaginable pour moi de vendre du curcuma avec des pesticides dedans. On marcherait sur la tête !

 

Je veux que mes consommateurs aient accès à ce trésor de la nature, à l’état le plus brut possible, sans que la main de l’homme l’ait dénaturé.

 

Et puis, le temps que je passe dans mon exploitation, je ne vois pas cela comme une perte de temps. Au contraire. J’aime être dans mes champs, pieds nus, sentir la terre sous mes pieds, et désherber manuellement mes cultures. C’est aussi une façon d’être en contact permanent avec mes plants. Je n’ajoute pas d’engrais chimiques. Ce sont les mauvaises herbes laissées au sol qui nourrissent la terre et jouent le rôle de paillage, afin de maintenir le sol frais et humide.

 

Si je me rends compte que les feuilles de mes plants de curcuma sont trop claires, je leur ajoute du fumier, issu de mon activité d’élevage.

 

Vous voyez, sur mon exploitation, rien ne se perd !

 

Je suis très fier d’être certifié en bio par CERTIPAQ, et d’avoir également la certification « Esprit parc », mon exploitation étant à la bordure du Parc national des Hauts de la Réunion.

Parlez-nous de l’experimentation en cours chez vous ?

Comme vous l’avez compris, j’aime bien innover, me différencier et essayer de m’améliorer en permanence ! Alors quand l’ARMEFLHOR m’a proposé, dans le cadre du partenariat avec Marina FEAT-GULTZGOFF, de mener une expérimentation sur le séchage du curcuma afin de préserver au maximum les principes actifs du rhizome, j’ai répondu présent !

Le prototype expérimental a donc été installé sur mon exploitation, et je fais des essais de séchage de mon curcuma dans ce séchoir solaire.

Les avantages sont multiples :

  • cela permet de faire sécher le curcuma dans le noir et à basse température, pour éviter toute dégradation de la curcumine et des curcuminoides et donc garantir une teneur optimale en principes actifs;
  • cela permet un séchage uniforme et donc une qualité plus homogène
  • le séchoir fonctionne à l’énergie solaire, donc l’impact pour l’environnement est neutre.

Pour le moment je suis seul à la Réunion à avoir ce prototype ! Nous avons encore quelques tests et ajustement à réaliser, puis nous pourrons le déployer chez tous les producteurs de curcuma de l’Ile qui le souhaitent.

Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever chaque matin ?

Le reconnaissance de mes clients, c’est ce qui me touche le plus et qui me donne l’énergie de me lever tous les matins à 5h !

 

Je suis quelqu’un de discret, et je ne sais pas me mettre en avant. Mais quand les clients, sur le marché forain, viennent me voir pour me remercier et me féliciter pour la qualité de me produits, c’est la plus belle des reconnaissances. Quand les produits sont bons, on n’a pas besoin de les mettre en avant. Le bouche à oreille fonctionne tout seul.

 

C’est une vraie satisfaction !

De quoi êtes vous le plus fier dans votre parcours de producteur ?

Il y a deux choses dont je suis particulièrement fier :

  • comme je l’évoquais précédemment, la reconnaissance de la qualité de mes produits par mes clients, sans que j’ai besoin d’en faire la promotion. C’est une grande fierté !
  • mais aussi d’avoir su imposer ma marque et mes valeurs à l’exploitation familiale, en passant à l’agriculture biologique. Ca aussi c’est une grande fierté !

Et d’ailleurs, je sais que ces deux grandes fiertés sont étroitement liées. Sans le bio, je n’aurais pas la même qualité et donc pas la même reconnaissance de mes partenaires commerciaux.

Pourquoi avez-vous voulu collaborer avec OMAÏDO ?

C’est Marina FEAT-GULTZGOFF qui m’a d’abord contacté. Je crois que le bouche à oreille a là encore fonctionné, et qu’elle avait eu vent de la qualité de mes produits et de mon process de production.

 

Quand elle m’a exposé son projet de valorisation du curcuma de la Réunion dans des produits cosmétiques, cela m’a immédiatement plu.

 

J’ai reconnu dans le projet de Marina les valeurs que moi-même je portais : le respect de la nature, la recherche de qualité, cette envie d’intervenir le moins possible sur la matière première afin de la transmettre la plus brute possible aux consommateurs.

 

Et puis, je vous l’ai déjà dit, j’aime les projets innovants et soutenir ceux qui, comme moi, sortent des sentiers battus !

Une recette secrète à base de curcuma à partager avec nous ? (promis, on ne dira rien !)

Côté gastronomie bien-être, j’adore les œufs au plat saupoudrés de poudre de curcuma. Un délice, et de vrais bienfaits pour la santé, car la poudre n’est pas cuite mais consommée crue.

 

Et quand j’ai une petite blessure ou qu’un de mes enfants se fait mal, je mets de la poudre de curcuma sur la plaie afin d’accélérer la cicatrisation et éviter l’infection.

 

Mais ça reste entre nous, n’est-ce pas ? 😉

Lire aussi

nos articles
sur le même sujet

La curcumine, le nouvel or jaune de nos cosmétiques

Zoom sur la curcumine, l’actif cosmétique « couteau suisse » qui n’a pas fini de faire parler de lui. Pour révéler l’éclat naturel de la peau, lutter contre les signes de l’âge, uniformiser votre teint, c’est un incontournable ! lire la suite

L' Ylang-ylang

Pour équilibrer votre peau, lutter contre les imperfections et redonner de la vitalité à votre derme, laissez-vous envouter par l’ylang-ylang, la fleur des fleurs mahoraises. lire la suite

Livraison en main propre

Livraison réfrigérée en main propre offerte dès 100€ d’achat

Une question

Toutes les réponses à vos questions se trouvent peut être ici

paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Amex, Maestro