Votre trousse de beauté isotherme offerte dès l'achat de 3 produits. Livraison uniquement sur Paris et Ile de France pour le moment. Mais restez informés !

icon close sidebar
Search
Generic filters
icon close sidebar

Panier

0 articles

Votre panier est actuellement vide.

Retour à la boutique

passer commande

Regard d’expert : Françoise BRANQUET, responsable R&D du laboratoire OCEALYS

La gamme de soins cosmétiques OMAÏDO présente 4 aspects fortement différenciants, qui ont constitué de vrais challenges pour notre équipe de développement produits !

En quoi OMAÏDO est une proposition différente ?

Tout d’abord, Marina FEAT, la fondatrice d’OMAÏDO, souhaitait développer des produits cosmétiques 100% d’origine naturelle, sans conservateurs synthétiques ni matières premières controversées. Tout en insistant sur la sensorialité des produits évidemment ! Un vrai challenge !

 

En effet, dans l’industrie cosmétique, les marques dites « naturelles » ont souvent un taux de naturalité compris entre 95 et 99%, mais sont très rarement à 100%. Dans le cas d’OMAÏDO, la totalité des produits développés garantit ce taux de 100% de naturalité, ce qui n’a pas toujours été évident d’un point de vue formulation.  Mais nous avons chez OCEALYS un vrai savoir-faire en termes de formules naturelles, et nous avons su proposer à Marina des solutions qui ont permis de développer et de stabiliser des formules garanties 100% d’origine naturelle, et présentant des caractéristiques organoleptiques assez exceptionnelles.

 

Autre aspect fortement différenciant qui faisait partie intégrante du cahier des charges d’OMAÏDO : la formulation à froid de la totalité de la gamme. Là encore le challenge était de taille pour notre équipe, surtout pour la formulation d’émulsions à froid. 

 

Pour bien comprendre, traditionnellement les émulsions nécessitent de chauffer les phases aqueuse et grasse d’une formule pour que l’émulsion tienne. Dans le cadre de la formulation des produits OMAÏDO, nous avons réalisé ces émulsions sans aucune phase de chauffe, et ce dans l’objectif de préserver l’ensemble des principes actifs, des vitamines, minéraux, des matières premières utilisées. En effet, en chauffant des huiles végétales par exemple, on détruit irrémédiablement certains acides gras essentiels et vitamines ayant pourtant un intérêt réel pour la peau. 

 

Cette formulation a nécessité en amont, en partenariat avec Marina, un choix méticuleux des matières premières, afin de s’assurer que les huiles végétales retenues gardent les mêmes propriétés physico-chimiques quelle que soit la température, par exemple qu’elles ne se solidifient pas à froid. Il faut en effet, pour pouvoir formuler à froid, que la phase grasse soit parfaitement homogène, et donc totalement à l’état liquide. 

 

Le choix de l’émulsionnant a là encore était méticuleux, car il nous fallait à la fois un émulsionnant permettant une formulation à froid, mais en plus 100% d’origine naturelle. Cela n’a pas été simple, mais nous sommes très fiers du résultat obtenu, avec des émulsions stables et très sensorielles, garantissant tous les bienfaits des matières premières naturelles qui la composent. 

 

L’utilisation du froid pour garantir une efficacité optimale des produits est là encore un aspect fortement différenciant car à notre connaissance, il n’existe pas d’équivalent à ce jour. 

 

La fondatrice d’OMAÏDO souhaitait en effet offrir une expérience de beauté différente, tant d’un point de vue de la sensorialité de sa gamme que de son efficacité, en mettant le froid et la préservation des actifs au cœur de son concept et du développement des produits : 

  • huiles végétales extraites à froid ; 
  • macération douce du curcuma bio de la Réunion pour éviter la dégradation de la curcumine, actif fortement thermosensible ; 
  • formulation à froid de la gamme pour éviter de dégrader les minéraux et vitamines naturellement présentes dans les matières premières utilisées
  • et garantie d’une chaine du froid de la sortie de production à la commercialisation. 

Je ne vous cache pas que la logistique est lourde, et nous a obligé à nous adapter et à faire évoluer certaines de nos habitudes, mais l’approche est totalement cohérente, originale et garantit aux consommateurs une efficacité optimale ! 

Enfin, un autre point fortement différenciant de mon point de vue, est le fait de substituer la majeure partie de l’eau traditionnellement utilisée dans la formulation de produits cosmétiques, par de l’hydrolat. Là encore, cette démarche est peu utilisée dans l’industrie cosmétique, car l’hydrolat est plus coûteux qu’une eau purifiée, on peut le considérer comme un actif. Néanmoins, l’utilisation d’hydrolat, qui apparait dans toutes les émulsions que nous avons développées comme ingrédient numéro 1 dans la liste INCI, a un vrai intérêt cosmétique. D’un point de vue de la formulation, nous avons néanmoins dû utiliser de l’eau en complément de l’hydrolat, car l’eau florale de géranium bourbon bio que Marina nous fournit en direct de ses producteurs de La Réunion est tellement concentrée et tellement pure que l’odeur des produits était trop intense !

Quel a été le challenge le plus important avec OMAÏDO ?

Le challenge le plus important a certainement été le cahier des charges extrêmement stricte communiqué par la fondatrice d’OMAÏDO, et notamment la « contrainte » du froid pour préserver les matières premières sensibles, et offrir des produits à la fois hautement sensoriels et hautement efficaces. Un vrai challenge pour nous tous, et des mois de développement et d’aller-retours entre notre équipe et Marina pour améliorer encore et toujours les formules, et garantir efficacité, sensorialité et stabilité des formules développées. 

Qu’apporte concrètement la formulation à froid ?

Comme évoqué précédemment, la formulation à froid permet de préserver toute la richesse des ingrédients, et d’éviter toute phase de chauffe afin de ne pas dégrader les vitamines et minéraux qui sont thermosensibles et qui se dégradent très vite. 

 

C’est le même principe qu’en cuisine ! lorsqu’on fait chauffer les huiles végétales, qu’on cuit les fruits et les légumes, les vitamines mais aussi les minéraux présents dans ces produits se dégradent et ont donc une composition moins riche, moins intéressante pour notre organisme que s’ils sont consommés crus. En cosmétique c’est la même chose. La formulation à froid permet d’offrir à la peau des nutriments qu’on ne retrouve pas, ou en moindre quantité, en utilisant des techniques de formulations traditionnelles, avec une phase de chauffage. 

Entre le cosmétique « classique » et les soins OMAÏDO formulés à froid et conservés au frais, quelle est la différence majeure ?

La différence majeure est certainement le rapport à la matière première et au respect de cette matière première, dans son intégralité. L’idée de faire bénéficier aux utilisateurs d’OMAÏDO de toute la richesse des ingrédients, en les transformant le moins possible et en les préservant à toutes les étapes, de la récolte à la formulation, est totalement innovante.

 

Et un gros travail a également été réalisé avec notre équipe packaging afin de faire les choix les plus adaptés à la gamme, toujours dans cet objectif de préserver les formules et les matières premières. Après de nombreux essais, le choix s’est assez naturellement porté sur des packagings en verre brun, appelé aussi verre pharmaceutique. Ces flacons permettent en effet de protéger les formules de la lumière, la photosensibilité des actifs étant également un point central que nous devions prendre en compte, car la lumière, tout comme la chaleur, est une source d’altération de certains actifs.

Concernant l’utilité de conserver au froid les formules, nous avons réalisé un test de mesure d’antioxydant (test ORAC) sur le sérum botanique OMAÏDO formulé à base de curcumine, principe actif antioxydant très sensible à la chaleur. Nous avons comparé le sérum conservé au réfrigérateur pendant 3 mois versus ce même sérum maintenu à température ambiante. Les résultats sont sans appel : le pouvoir antioxydant du sérum maintenu au froid est 14% plus important que celui maintenant à température ambiante. Et la comparaison n’a été effectuée que sur 3 mois. On imagine au bout d’un an ou plus ce que cela pourrait donner…

Pour conclure, si vous deviez donner 3 adjectifs pour qualifier OMAÏDO, que diriez-vous ?

Si je devais choisir 3 adjectifs pour qualifier OMAÏDO, sans hésitation je dirais :

  • Innovante, de par l’approche globale de préservation des actifs et d’efficacité par le froid qui n’a pas d’équivalent à ma connaissance aujourd’hui
  • Différente, car elle propose une vraie alternative aux marques existantes, en ayant un positionnement fort et abouti, et en offrant une sensorialité nouvelle grâce au froid. 
  • Efficace, car c’est bien la recherche d’efficacité qui est le moteur de cette innovation autour du froid. Le froid est un moyen de proposer aux consommateurs des cosmétiques plus efficaces, en leur transmettant via nos formules et notre processus de formulation des cosmétiques le meilleur de ce que la nature met à notre disposition. 
Lire aussi

nos articles
sur le même sujet

Tête à tête avec Marina FEAT-GULTZGOFF, fondatrice de la marque OMAÏDO

Passionnée depuis toujours par le bien-être, la terre et la santé, Marina a la volonté de remettre la nature et tout ce qu’elle nous offre au cœur de la beauté. Elle veut faire d’OMAÏDO le trait d’union entre cette nature, puissante et brute, et votre peau si précieuse. lire la suite

Livraison en main propre

Livraison réfrigérée en main propre offerte dès 100€ d’achat

Une question

Toutes les réponses à vos questions se trouvent peut être ici

paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Amex, Maestro